Alexa

un guide de l’utilisateur

Amie ou ennemie: Savez-vous réellement qui est Alexa ?

Alexa est la sympathique assistante vocale derrière l’enceinte connectée Amazon Echo. Elle a l’air patiente, sympa et drôle. Mais qui est-elle réellement ?

En 2018, ce type d’assistants vocaux est présent dans 100 millions de foyers et ce nombre pourrait doubler d’ici 2020.

Depuis les cas d’éclats de rire spontanés jusqu’à l’envoi d’une conversation familiale privée à un contact pris au hasard dans le carnet d’adresses, même les plus férus de technologies trouvent leur comportement un peu étrange.

On parle peut être d’erreurs ou de pannes mais cela laisse à penser – Que se passe-t-il de plus en coulisse ?

Quand des journalistes ont enquêté, ils ont découvert que des échanges avaient lieu entre l’assistant vocal et la compagnie mère à toute heure du jour et de la nuit, même si l’usager ne se s’en servait pas à ce moment là.

Soyons sérieux, qui la dirige vraiment ?


Alexa a envie de vous connaître. Peut être un peu trop...

Un assistant vocal que vous payez juste une fois ne continue pas à fonctionner à moins qu’il y ait quelque chose de plus en échange.

Quand vous activez Alexa, elle vous enregistre. Mais précisément comment vos informations sont analysées et utilisées, cela reste secret. Nous savons qu’elle s’intéresse à :

  • combien de personnes vivent avec vous et à quoi leur voix ressemble
  • quand vous ou un membre de votre famille est malade
  • ce que vous mangez et quand vous dormez
  • quels sont vos centres d’intérêts
  • vos humeurs et sentiments
  • ce dont vous avez besoin et ce que vous achetez

C’est un assistant vocal mais pour qui ?

Les brevets qu’ont déposé Amazon, Apple, Google, Microsoft et autres fournisseurs d’assistants vocaux nous donnent une idée de ce vers quoi peut aller cette technologie.

Fin 2018, Amazon a déposé un brevet qui décrit comment Alexa peut agir pour reconnaître des émotions. En sachant quand vous ressentez de « la joie, de la colère, de la tristesse, de la peur, du dégoût, de l’ennui, du stress », ils y décrivent comment elle pourrait vous influencer via des « contenus audio très ciblés, comme des publicités ou promotions audio ».

L’entreprise mère d’Alexa Amazon veut comprendre votre psychologie dans le but de l’utiliser pour vendre plus de produits et plus d’espace publicitaire.

C’est pour cette raison que certains penseurs des technologies de pointe disent que les assistants vocaux ne sont pas faits pour les enfants, qui sont plus influençables et ne peuvent pas réellement consentir à être étudiés et analysés. L’entreprise de jouets Mattel a annulé la production de son assistant vocal suite aux préoccupations publiques concernant le fait que des bébés et des jeunes enfants puissent être encouragés à tisser des liens avec des dispositifs de collecte de données.


Que pouvez-vous faire ? Donner des vacances à votre assistant vocal.

Effacez les enregistrements individuels

Alexa est toujours à l’écoute mais il est dit qu’elle n’active l’enregistrement que lorsque vous avez prononcé un mot de réveil. Vous pouvez consulter les enregistrements qu’elle a fait de vous et de votre famille via l’application Alexa.

Allez à ParamètresConfidentialité Alexa → Voir l’historique vocal pour régulièrement consulter et effacer les éléments que vous ne voulez pas qu’elle garde.

Effacez tout

Une étude qui porte sur 1 000 utilisateurs d’Alexa montre qu’une majorité d’utilisateurs ont utilisé Alexa pour... se faire cuire un œuf. Si vous l’utilisez aussi pour des opérations simples comme minuteur par exemple ou pour passer de la musique, elle n’a pas besoin de tout savoir sur vous.

Dans votre compte Amazon allez à ParamètresConfidentialité Alexa → choisissez Tout l’historique dans Voir l’historique vocal pour supprimer tous les éléments d’un coup.

Utilisez le bouton mode silencieux

Pour des conversations privées, éteignez le micro. Mettez-le sur silencieux en pressant le bouton à cet effet sur l’appareil. Quand la led est rouge, les micros sont sur off. Pour les réactiver appuyez de nouveau sur le bouton.

Protégez votre intimité

Demandez à Alexa de vous conseiller et vous recevrez une réponse basée sur ce qu’elle sait déjà de vous -un peu comme une amie qui vous dirait à chaque fois ce qu’elle pense que vous voudriez entendre. Si vous voulez vous faire un marathon de bons gros navets en toute intimité, alors utilisez un service différent non connecté à Alexa. Cela maintiendra vos plaisirs inavouables en dehors des jugements qu’elle pourrait formuler à votre sujet.

Pour vos recherches, pensez au commerce équitable

Alexa adore avoir raison. Mais son esprit robotique ne comprend pas si bien que ça le langage humain, elle fait alors appel à des vraies personnes en leur soumettant vos questions. Il est possible, si vous lui soumettez une question, que celle-ci soit traitée par une personne en situation précaire. De la même manière que vous évitez d’acheter des vêtements fabriqués dans de mauvaises conditions, il faut se poser la question de comment faire ses recherches sans elle. Pour des recherches internet, vous pouvez utiliser des moteurs de recherche éthiques. Ecosia réinvestit ses profits dans des projets en faveur de l’environnement et DuckDuckGo ne vous espionne pas.

Rendez-vous sur www.ecosia.org ou www.duckduckgo.com

Les assistants vocaux sont conçus pour collecter des informations sur vous, il n’y a donc pas de solution miracle. Mais ces quelques conseils aident néanmoins à maintenir une distance saine entre vous et votre assistant vocal intelligent.

Essayez de les suivre dès maintenant pour qu’Alexa travaille pour vous, pas grâce à vous.